The Belgians Remember Them ligne

Le centenaire de la bataille du Mont Kemmel - Centenial of the battle of Kemmel Hill
Heuveland, 27 avril - April 2018

Cette dernière offensive de grande ampleur de l’état-major allemand, en présence de Guillaume II, sera surnommée bataille de l'Empereur (Kaiserschlacht) ; elle marquera la fin des coups de boutoir teutons sur le Front Ouest. Deux assauts seront lancés simultanément dans la Somme et en Flandre en ce printemps 1918. L’offensive dans la Somme s’éteindra face à l’opiniâtreté des Alliés.
Dans son échec à n'être pas parvenu à couper les Alliés des voies d'approvisionnement par la mer et en ne s'étant pas rendues maître du saillant d’Ypres, les troupes du Kaiser remportent au Mont Kemmel leur dernière victoire, en ce lundi 29 avril 1918. Face aux troupes d'élite allemandes, les Français laissent plusieurs milliers de morts sur le terrain.
L’ossuaire du Mont Kemmel, qui contient les restes de 5.294 soldats français dont 57 seulement sont identifiés, témoigne de la rudesse des combats en ce lieu.  Sur les hauteurs du Mont Kemmel, non loin de la borne géodésique, s'élève un obélisque blanc de 16 mètres de hauteur, sur lequel figure Victoria, la déesse romaine de la Victoire, dont le regard dégage de la mélancolie.
"L’ange triste du Mont Kemmel", comme on le surnomme, est là pour rappeler le sacrifice des troupes françaises qui combattirent héroïquement et en grand nombre sur tout le territoire de la Belgique, et, faut-il particulièrement le rappeler, en Flandre, -durant toute la durée du conflit

This last large-scale offensive of the German General Staff, in the presence of William II, will be called the Battle of the Emperor (Kaiserschlacht); it will mark the end of the Teutonic knocks on the Western Front. Two assaults were launched simultaneously in the Somme and in Flanders in the spring of 1918. The offensive in the Somme will be extinguished by the stubbornness of the Allies.
In its failure to cut off the Allies' supply routes by the sea and by failing to master the Ypres salient, the Kaiser’s troops won their last victory at Mount Kemmel on Monday, April 29, 1918. Faced with German elite troops, the French left several thousand dead on the ground.
The ossuary of Mount Kemmel, which contains the remains of 5,294 French soldiers, of which only 57 are identified, testifies to the harshness of the fighting in this place.   On the heights of Mount Kemmel, not far from the geodesic terminal, rises a white obelisk 16 meters high, on which figure Victoria, the Roman goddess of Victory, whose gaze exudes melancholy.
"The sad angel of Mount Kemmel", as he is called, is there to recall the sacrifice of the French troops who fought heroically and in great numbers throughout the territory of Belgium, and, it is particularly necessary to remember, in Flanders, -throughout the conflict

2018,

2018,

2018,

Le Mont Kemmel, avant et après 1918 (Photos et article de Luc Pottier, www.horizons 14-18.eu)

2018,

2018,

2018,

2018,

Arrivée de la Flamme du Souvenir venant de Paris - Gilbert Beeckmans Wilfred Burie représentaient le Mémorial de Rebecq- Dépôt de notre gerbe - Le mémorial du Mont Kemmel, après l’hommage (Photos Luc Pottiez)